janvier 24, 2018

Le parc national de Kejimkujik: entre nature et culture

Lors d’un voyage au Canada, combinez découverte culturelle et escapade au cœur de la nature en visitant le parc national de Kejimkujik. Comprenant une partie reconnue lieu historique national grâce à son paysage culturel témoignant du mode de vie des Micmacs, ce parc est occupé par ce peuple amérindien depuis plus de 4500 ans.

Quelques mots sur la géographie du parc national de Kejimkujik

Découvrez le parc national de Kejimkujik lors de votre voyage au Canada. D’une superficie de 404 kilomètres carrés, ce site se trouve en Nouvelle-Écosse, à 174 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de la province, Halifax. Il fait partie de la Réserve de la biosphère Southwest Nova, désignée par l’UNESCO en 2001.

Deux régions bien distinctes composent ce parc possédant un écosystème exceptionnel. Située dans une pénéplaine du centre-sud de la Nouvelle-Écosse, la première région, qui est la plus vaste, abrite des cours d’eau, des lacs et une vaste forêt mixte. Plusieurs espèces végétales et animales y vivent. La deuxième région se trouve en bordure de l’océan atlantique à une cinquantaine de kilomètres. Celle-ci comprend notamment deux lagunes et des plages peuplées de nombreuses espèces d’oiseaux, dont le pluvier siffleur.

 

Le parc national de Kejimkujik, un trésor culturel du Canada

Les balades au cœur du parc national de Kejimkujik permettent de découvrir une trentaine de sites archéologiques témoignant du mode de vie des Micmacs. Ce peuple a occupé cette région depuis des siècles. Au début du 19e siècle, lorsque les Français sont arrivés dans la région, les Micmacs ont dû quitter le parc. Mais quelques années après ils sont revenus. Finalement, les Français ont fait d’eux des guides de pêche et de chasse. Dès 1994, le parc national de Kejimkujik est déclaré lieu historique national. Outre les sites archéologiques, trois villages micmacs se trouvent aujourd’hui au sein du parc. Il est possible de les visiter avec un guide.

 

Que voir au parc national de Kejimkujik?

Les sites relatifs à la vie des Micmacs ne sont pas les seules curiosités à découvrir au cœur du parc national de Kejimkujik. Le parc comprend d’autres endroits attrayants tels que son littoral qui s’étire sur environ 22 kilomètres. Certaines parties de cette région sont peuplées d’oiseaux, tandis que d’autres accueillent des phoques. Durant certaines périodes de l’année, l’on peut apercevoir des baleines, des dauphins et des marsouins depuis le littoral du parc. Autre curiosité à découvrir lors d’une excursion au parc national de Kejimkujik, le lac Kejimkujik est le plus grand lac du parc. Dans les alentours de la baie Fairy, admirez des colonies de grands cormorans. À quelques minutes de marche de là, vous trouverez le site archéologique de Merrymakedge qui abrite des pétroglyphes.

 

Les activités à faire dans le parc national de Kejimkujik

Le parc national de Kejimkujik autorise de nombreuses activités, dont la randonnée. Les sentiers Hemlocks et Hardwoods sont les plus prisés puisqu’ils permettent de découvrir de beaux paysages faits notamment de forêt, de lacs et de plages. Le parc est aussi veiné de pistes cyclables. Le kayak et le canoë sont d’autres activités pouvant agrémenter la visite du parc. La rivière Mersey qui se jette dans l’océan atlantique, la baie Jeremy, le lac George et le lac Big Dam sont autant de sites enchanteurs où vous pourrez pagayer.

Il est aussi possible de pêcher dans les différents lacs et rivières du parc. Pour ceux qui souhaitent passer quelques jours au sein du parc national de Kejimkujik, des installations de camping sont aménagées. Reconnu comme réserve de ciel étoilé par la société royale d’astronomie du Canada, ce parc est d’ailleurs un site de choix pour dormir à la belle étoile en Nouvelle-Écosse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *