Le couteau laguiole existe depuis des années. Avec le temps, il n’a cessé d’être amélioré et son usage est devenu incontournable au quotidien. Ce qui fait que le couteau laguiole est davantage prisé et possède une renommée internationale. Il s’agit d’un couteau de modèle à cran d’arrêt avec une manche en corne, en métal ou en ivoire. Sur le dos du couteau, on trouve une petite protubérance en métal qui permet de fermer et d’ouvrir l’objet. L’un des avantages de ce genre de couteau est le fait que sa forme épouse parfaitement la ligne du manche ainsi que la silhouette.

Quelles sont les spécificités d’un couteau laguiole ?

Les couteaux laguiole sont caractérisés par différents points. Il est connu grâce à l’emblème situé en haut du manche en forme d’une abeille, d’un taon ou d’une mouche en fonction du fabricant. Certains couteaux possèdent aussi un chapelet et la croix du berger qui est l’un des symboles qui accompagnent ce type de couteau depuis de nombreuses générations. Il s’agit d’un symbole qui fait référence à une marque que les bergers croquaient sur le pain au lieu pendant leur prière. Depuis, c’est comme une sorte de marque déposée qui permet d’authentifier un couteau laguiole. La lame du couteau en revanche est ornée par le chapelet qui est une encoche. Sur un vrai laguiole, on distingue 7 encoches qui représentent en fait les 7 jours de la semaine. Mais le symbole le plus important de cet objet reste l’abeille ou le mouche qui est une sorte de pièce en métal utilisé pour optimiser la fermeture du couteau au début. Actuellement, son rôle est uniquement est de décorer ou représenter la marque. Elle est conçue avec du ressort, ainsi, l’abeille et le ressort ne font qu’une seule pièce. Il arrive aussi que le symbole soit en forme de trèfle à quatre feuilles ou d’une coquille Saint-Jacques. Ce dernier fait référence au chemin qui porte le même nom à Compostelle, un chemin traversant l’Aubrac. La mouche permettait aussi jadis de fermer et d’ouvrir le couteau, mais aujourd’hui, ce n’est qu’une décoration et une représentation.

Les principales qualités d’un couteau laguiole

Afin d’avoir des couteaux laguiole de très bonne qualité, il est important qu’il soit fabriqué en inox ou en acier. Pour ce qui est de sa manche, il faut qu’il soit en bois, en ivoire ou en corne. Il est important de savoir que la qualité de ce genre de couteau ne se trouve pas uniquement sur sa lame ni sa manche. En effet, le ressort est aussi très important. En fait, celui-ci est découpé dans l’acier. Sachez que  la durabilité de votre objet en dépendra de la qualité de ce ressort, mais également de son montage. Le ressort permet également de soutenir l’abeille sur le couteau, ainsi, c’est un élément qui a une place vraiment importante dans la renommée du couteau. En fait, la majorité des ressorts sont décorés de façon de manière harmonieuse. Ce sont les ressorts qu’on appelle le guillochage, qui est un ornement composé de ligne se croisant symétriquement et régulièrement. Il se trouve sur le ressort avec des motifs assez originaux et surtout très stylés. Il y a des guillochages faits avec des machines ou fait main. Les guillochages fait main peut varier l’un de l’autre. Enfin, la platine permet aussi de reconnaître la qualité de cet objet. Il s’agit d’une ossature métallique sur laquelle les mitres la matière de fabrication du manche sont rivetées.