septembre 13, 2018

Le robot enfant qui forme des médecins

Il s’appelle HAL, ce qui, pour tous les cinéphiles, n’est déjà pas très bon signe et son physique ultra-réaliste est vraiment dérangeant, mais c’est pour la bonne cause. Ce robot toute nouvelle génération a été conçu spécialement pour servir de simulation aux apprentis pédiatres en leur permettant de faire un tour d’horizon des maladies, traitements et interventions connus.

Un robot ultra-réaliste

Le moins que l’on puisse dire lorsque l’on tombe sur des photos de ce robot, c’est qu’il a un physique si réaliste qu’il en devient vraiment effrayant. Cependant, son physique est moins réaliste que le fonctionnement du robot lui-même, programmé pour simuler presque à la perfection un patient âgé de seulement 5 ans.

HAL est capable de saigner, de pleurer, et même d’appeler sa mère en hurlant s’il a peur. Ses pupilles se dilatent quand elles sont soumises à la lumière et il est capable de réagir immédiatement à un traitement qui lui est donné. Évidemment, chacune de ses réactions est en parfaite cohérence avec la maladie dont il simule les symptômes.

Les robots médicaux se multiplient

Bien loin du robot collaboratif qui s’est largement démocratisé et qui a envahi l’industrie depuis plusieurs années déjà, le robot d’apprentissage est un procédé encore récent et trop coûteux pour être vraiment répandu. Pourtant, certains modèles ont déjà vu le jour et ils ont pu former des centaines d’élèves.

Il y a quelques années, une entreprise japonaise avait mis au point un robot ultra-réaliste de jeunes femmes permettant de former de futurs dentistes. Le robot était capable d’exprimer de la douleur également et de guider les étudiants à travers leur intervention en leur décrivant son ressenti et en leur signalant les erreurs qu’ils commettaient.

La médecine et la robotique

Si les robots qui permettent de former de nouveaux médecins sont relativement récents, ce n’est pas vraiment le cas de l’usage de la robotique par les médecins et les chirurgiens. En effet, les robots ont pénétré les blocs opératoires depuis plusieurs années déjà et ne cessent d’aider les médecins à se surpasser.

En effet, la robotique présente d’innombrables avantages pour les médecins qui peuvent alors s’en servir pour réaliser des manipulations inaccessibles jusque-là ou pour obtenir certaines informations. On pense notamment à ce robot récemment inventé par IBM, Watson, qui se présente sous la forme d’un immense calculateur et peut diagnostiquer certaines maladies.

Grâce à l’intelligence artificielle, les médecins ont accès à des capacités de calcul inatteignables par l’esprit humain et qui leur permettent alors d’affiner leur point de vue sur une situation, notamment grâce à des modèles de comparaison. Pour toutes ces raisons, la collaboration entre médecine et robotique a de beaux jours devant elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *