décembre 10, 2018

SEO White Hat et SEO Black Hat : zoom sur la question

Vous en avez sûrement déjà entendu parler, mais n’avez pas idée de quoi est-il vraiment question. Vous devez savoir qu’un peu comme le Ying et Yang, le SEO a également ses bons comme ses mauvais côtés. Bien qu’il s’agisse tous les deux d’une technique de référencement très utilisées de nos jours, ils sont très différents. Malgré le fait qu’ils vous aident à optimiser votre site, la première consiste simplement à utiliser les bons côtés du moteur de recherche Google si la seconde se base surtout sur l’exploitation des faiblesses du moteur en question notamment de ses algorithmes.

Le SEO White Hat

La plupart des agences SEO notamment l’agence de communication à Champagne utilisent le SEO White Hat, soit le référencement naturel selon les règles établies par Google lui-même. Le principe est simple. Une fois que Google aura détecté un contenu pertinent pour les internautes, la page sur laquelle le contenu en question sera placé sera alors, par la suite, classée directement sur les premiers résultats des recherches. Il est, alors, important de travailler le contenu d’un site. En général, c’est surtout le top 3 que la plupart des acteurs du SEO ciblent. Ce processus peut, cependant, durer bien que le résultat soit plus que satisfaisant. Le but du SEO White Hat est alors de donner aux internautes, les réponses dont ils ont vraiment besoin grâce à des contenus pertinents et de qualité respectant totalement les recommandations de Google.

Le SEO Black Hat

Comme le SEO White Hat prend beaucoup de temps pour avoir un résultat adapté à ses besoins, le Black Hat, lui est plus rapide. Ce sont, alors, les référenceurs qui souhaitent avoir un meilleur positionnement dans un court délai qui l’exploitent. Les techniques utilisées pour ce faire ne sont définitivement pas conformes aux exigences de Google. En général, ils usent de scripts ou de textes invisibles pour arriver à leurs fins. Le principe est de faire appel à plusieurs serveurs et d’envoyer différentes requêtes en grande quantité à partir de ces derniers. Bien que cette technique marche à coup sûr sur un laps de temps déterminé, elle peut pénaliser une plateforme. Google peut, effectivement la rétrograder en matière de positionnement ou la supprimer définitivement. Dans la plupart des cas, ce sont des plateformes qui vont bientôt disparaître qui utilisent cette méthode afin de générer du leads ou encore pour la conservation d’une meilleure position.

La différence entre ces deux techniques

Le White Hat consiste alors, à fournir des contenus de qualité, à la recherche et à l’utilisation efficace de mots clés, à l’obtention de backlinks pertinents, à la création de liens internes ou maillage internet ainsi qu’à adopter un bon méta description pour chaque page. Afin de permettre à une plateforme d’être bien positionné au fil du temps. Le Black Hat quant à lui, se base sur la surexploitation des faiblesses de l’algorithme de Google. On insère, par exemple, des mots-clés sans aucun rapport avec la thématique globale d’un contenu précis. On utilise des pages de redirection avec plusieurs mots clés. On fait appel à la technique du cloaking ou encore l’utilisation des textes invisibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *