Téléassistance pour les séniors : comment faire le bon choix de dispositif

La téléassistance est un système facilitant le maintien à domicile en toute sécurité des personnes âgées vivant seules. Le dispositif de téléalarme permet d’alerter et d’informer en temps réel une plateforme de téléassistance en cas de malaise ou de chute accidentelle de la personne âgée. Ce dispositif se présente sous différentes formes avec différentes applications. Découvrez comment faire le bon choix à l’aide de ce miniguide.

Quelle solution de téléassistance choisir ?

Avant de choisir un dispositif de téléassistance, il est nécessaire d’évaluer le mode de vie de la personne âgée. Si elle passe la majeure partie de son temps dans sa maison et qu’elle n’est pas sujette aux troubles de cognition, la téléassistance dite « classique » à domicile sera recommandée. Elle portera alors en permanence sur elle un boîtier émetteur qui peut être un bracelet, ou un médaillon, celui-ci est en liaison par radio avec une centrale d’alarme placée dans la maison. Il suffit d’appuyer sur le bouton de la téléalarme pour enclencher le signal qui alerte la plateforme de téléassistance par l’intermédiaire de la centrale.

Si la personne âgée souffre de troubles cognitifs, la téléassistance active est la plus adaptée. Il s’agit d’un dispositif composé de capteurs de mouvement qui se déclenchent en cas d’immobilité prolongée de la personne.

Enfin, la téléassistance mobile est une solution adaptée aux séniors qui sortent souvent de leur domicile et qui souhaitent bénéficier d’une protection même en dehors de chez elles. Ce dispositif repose sur un système de géolocalisation. En cas de problème, il suffit d’appuyer sur le bouton de l’émetteur.

D’autres paramètres dans le choix de la téléalarme

Le choix d’un dispositif de téléassistance repose également sur d’autres critères comme la configuration de la résidence de la personne âgée. Si le risque d’accident au sein de son domicile est élevé, il est conseillé d’opter pour un émetteur doté d’un système de détection de chute. En outre, si la personne âgée a un rythme de vie actif, il est inutile de choisir une téléalarme comportant un accéléromètre qui se déclenche automatiquement, sans raison. Par ailleurs, des formules d’abonnements proposent des options comme les « appels de confort ». Cette option permet au bénéficiaire d’appeler le plateau du service de téléassistance s’il ne se sent pas bien et souhaite être rassuré sur son état de santé. En règle générale, un proche peut également être alerté en cas de besoin.

 

Avant de souscrire un abonnement de téléassistance, il faut s’assurer que le prestataire soit agréé auprès de l’Agence nationale des services à la personne. C’est la garantie de bénéficier d’un service de qualité professionnelle. Le prestataire doit également proposer un service de maintenance du matériel de téléassistance : boîtier, capteurs, etc. Les tests de maintenance doivent idéalement être réalisés toutes les 72 heures. En cas de panne ou de défaillance du matériel, le prestataire doit être en mesure d’envoyer rapidement un technicien pour régler le problème au domicile du bénéficiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *