Sociétés offshores : Les Seychelles, un paradis fiscal

En 1994 a été autorisée par la législation des Seychelles la mise en place des « International Business Companies » ou IBC. Cela concerne les sociétés très peu contraignantes sur le plan juridique et fiscal. Ces sociétés peuvent donc collaborer librement avec tous les pays, excepté les îles Seychelles, les « International Trusts » et les « International (free) Trade Zone Companies ». Les banques et assurance offshore y ont récemment été légalisées. Semblables à celles des grands de la juridiction offshore à l’exemple des Iles Cayman, les lois constituent une approche assez moderne et détaillée quant au placement des sociétés offshore.

Les avantages de créer une société offshore aux Seychelles

Taxes et fiscalité

Les Seychelles présentent de nombreux avantages fiscaux. En effet, il n’y a pas d’impôt sur les bénéfices des International Business Companies ou IBC. Il n’y a pas non plus de TVA ni de taxe professionnelle et il n’est pas du tout nécessaire de libérer son capital social. L’administration financière y est très performante, à tel point qu’il ne faut pas plus de 10 jours pour achever la création d’une société offshore aux Seychelles. Puis dans l’ensemble, le secret bancaire est parfaitement respecté. En effet, les banques garantissent un anonymat absolu et quelle que soit la somme d’une transaction, toutes les informations bancaires concernées restent confidentielles. En plus, les formalités fiscales nécessaires à la création d’une société peuvent être faites à distance.

Une économie favorable

Aux Seychelles, l’économie est aujourd’hui en pleine croissance. La capitale, Victoria, héberge déjà actuellement plus de 60 entreprises. Elle s’est considérablement développée en à peine une décennie, ce qui joue en faveur d’une rentabilité d’un projet de recourir à l’offshore.  De plus, la main d’œuvre est réputée pour être abordable qu’ailleurs, ce qui permet aux entreprises, offshore ou locales, de générer davantage de bénéfices. Elle est abordable, qualifiée mais surtout polyglotte. Effectivement si le Français est la langue la plus utilisée en termes d’offshoring dans l’Océan Indien, les Seychellois maîtrisent autant le Français que l’Anglais.

Les services à externaliser dans une société offshore aux Seychelles

Les Seychelles constituent une destination offshore très connue et recommandée à ce jour. Le plus en vogue est la création d’un « call center », mais d’autres activités restent envisageables. Il y a « l’e-commerce », qui est un domaine aisément maîtrisé par les Seychellois, et qui permet d’avoir une clientèle plus vaste au niveau international.  Il y a également « le coaching en ligne » et « la gestion d’investissement personnel». Aujourd’hui, l’externalisation du « service secrétariat» est en plein essor aux Seychelles. Sont également concernés les services de « développement de logiciel », le « community manager » et le «  webmaster ». Cela en conclut que la création de société offshore Seychelles s’ouvre à tout type d’investissement.

Comment créer une société offshore aux Seychelles ?

La dite « société offshore » devra être impérativement enregistrée aux Seychelles bien évidemment, puis être réglementée en ses caractères d’IBC. Toutes les informations relatives à la société seront soigneusement sauvegardées et sécurisées auprès de la SIBA Seychelles International Business Authority. Il est également indispensable, dans la création d’une société offshore aux Seychelles, d’ouvrir un compte bancaire propre à la société. Contrairement à l’île Maurice, la création d’un compte bancaire aux Seychelles n’exige aucun rapport de comptabilité de la société mère. Ce sont les présences d’un directeur et d’un actionnaire qui sont formellement exigées. Tout cela peut être fait en à peine 5 jours, surtout en faisant appel à la collaboration d’un prestataire. En effet, il est important et fortement recommandé de faire appel à un prestataire local pour la création d’une société offshore aux Seychelles. D’ailleurs, cela évitera aux grands noms de l’entreprise de faire le déplacement depuis l’Europe car trouver des prestataires de confiance pour créer une société offshore dans cette juridiction est une mince affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *