Comment cultive-t-on la vanille ?

Il existe de nombreuses espèces de vanilliers, mais la plante qui produit la vanille la plus utilisée dans le monde est une orchidée appelée Vanillaplanifolia. Originaire d’Amérique du Sud, cette plante affectionne le climat tropical et nécessite l’intervention d’un insecte endémique pour sa pollinisation. Comment fait-on aujourd’hui pour produire de la vanille ?

L’histoire de la vanille

La première mention de la vanille remonte vers l’an 1 427 au Mexique, dans la civilisation aztèque. Ces derniers l’utilisaient pour aromatiser les boissons. Et ils gardèrent le secret de la culture de cette plante pendant un long moment. Ce n’est qu’au XIXe siècle qu’on a découvert que la plante ne pouvait donner le fruit sans l’intervention d’une espèce d’abeille endémique de la région, l’abeille Melipona.

C’est le botaniste Charles Morren qui a mis au grand jour la technique de la pollinisation artificielle de l’orchidée en 1836. Mais ce sera Edmond Albius, un esclave bourbonnais d’à peine douze ans, qui découvre comment on peut remplacer l’abeille avec une méthode très simple qui est celle qu’on utilise d’ailleurs aujourd’hui.

Comment on cultive le vanillier ?

Le vanillier est une plante grimpante dont la longueur peut atteindre 15 m. Ses feuilles prennent une forme plutôt ovale et ses fleurs sont verdâtres. Il pousse surtout dans les régions où le climat est tropical chaud et humide avec une pluviométrie de 2 000 mm par an. Toutefois, il supporte mal les rayons directs du soleil.

Mode de culture

Il est cultivé de différentes manières, mais dans la plupart des produits producteurs, le mode semi-intensif sur tuteur vivant est privilégié.Il fournira un ombrage suffisant à la plante. Pas plus de deux lianes sont placées sur chaque tuteur.

Floraison

Les plus chanceux verront les premières fleurs après trois années de culture. La floraison est provoquée soit par suppression temporaire de l’ombrage en taillant le tuteur par exemple, soit par coupure du bourgeon terminal de la liane.

Fécondation

Entre le stigmate et l’anthère de la fleur se trouve une sorte de languette appelée rostellum empêchant la fécondation de la plante sans intervention. En Amérique Centrale, la pollinisation est effectuée par l’abeille Mélipone, mais dans les pays producteurs, elle est réalisée manuellement. Pendant un trimestre, les producteurs vont polliniser tous les jours les plantes une à une.

La gousse de vanille

Le fruit de la vanille ne peut être récolté qu’après huit à neuf mois de croissance. À ce moment, la gousse est encore verte avec une quinzaine de centimètres de long  soit 1,5 cm de largeur environ et son poids peut atteindre 15 grammes.

Une fois récoltée, la gousse subira un traitement traditionnel pour accentuer son arôme. Elle passera par un échaudage, un étuvage et un séchage lent. Avant de les mettre en bottes, les gousses seront d’abord calibrées. À ce jour, les vanilles de meilleure qualité sont les vanilles de Madagascar appelées aussi vanille Bourbon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *