Les différents modèles de sécateurs et leurs fonctionnalités

Le sécateur n’est pas un outil de jardinage singulier. En effet, il existe différents types de sécateurs. Parfois même, il existe divers modèles proposés pour un seul et même usage. Dans tous les cas, le sécateur est l’outil de base de tous les travaux de jardinage. Le choix d’un sécateur à l’achat n’est pas à prendre à la légère. Plusieurs indicateurs de performance et d’utilité sont à pourvoir. C’est tout l’intérêt du présent article. Il a pour objectif de servir de guide sur les différents types de sécateurs et la manière de les choisir à l’achat en fonction des besoins.

 

Quels sont les différents modèles de sécateurs disponibles sur le marché actuellement ?

Comme susmentionnés, il existe plusieurs types et modèles de sécateurs. L’on en dénombre cinq à ce jour. Les modèles de sécateurs manuels ou à commande manuelle, ceux à batterie, ceux à essence, les sécateurs électriques et les sécateurs télescopiques. Ils ont chacun leurs spécificités et leurs fonctionnalités respectives.

  • Les sécateurs manuels ou à commande manuelle

Les modèles de sécateurs manuels fonctionnement tout simplement commedes paires de ciseaux. Ils sont utilisés pour couper et pour obtenir une forme précise souhaitée. Comme celles d’une grande paire de ciseaux, les lames d’un sécateur manuel, posées l’une sur l’autre, mesurent environ 630 cm de long. En principe, le sécateur manuel nécessite une force musculaire considérable pendant l’usage. Toutefois, certains modèles de sécateurs manuels innovateurs ont été conçus pour réduire et pour alléger les efforts exercés par l’utilisateur. C’est le cas des sécateurs manuels dotés d’un système de mécanisme comme la crémaillère. Ils sont appelés tout simplement sécateurs à crémaillère.

  • Les sécateurs électriques

Egalement appelé sécateurs à câbles, le sécateur électrique fonctionne par le biais d’un câble électrique. Il peut être utilisé pendant un temps considérable sans que l’on se fatigue les mains, contrairement à un sécateur manuel. Le petit hic c’est qu’il nécessite indispensablement l’existence d’une alimentation électrique dans son jardin. Cela l’éloigne du concept pratique que le secteur manuel possède assurément en étant de suite à portée de main.

  • Les sécateurs à batterie

Un peu comme le sécateur électrique, il s’agit d’un modèle de sécateur doté d’un système de motorisation électrique mais à une différence près, le système de motorisation fonctionne grâce à une batterie rechargeable. Il permet une coupe à très forte vitesse et permet à l’utilisateur de gagner beaucoup de temps durant ses travaux de jardinage. Le petit hic d’un sécateur à batterie est qu’il n’est pas durable et n’est donc pas très pratique. En effet, la durée de vie d’une batterie est d’à peine quelques heures. Un travail de coupe pour toute une journée n’est pas envisageable.

  • Les sécateurs à essence

L’on reconnaît un sécateur à essence par son disque à couteaux tel une sorte de lame de scie de forme circulaire. Le qualificatif «  à essence » est dû à son système de motorisation qui fonctionne une fois alimenté à l’essence. Il s’agit d’un type de sécateur assez encombrant et pas très pratique car il est indispensable de rajouter de l’essence à chaque fois.

  • Les sécateurs télescopiques

Ces modèles de sécateurs sont montés d’unmanche télescopique assez longpour atteindre les branches situées en hauteur. Le principal atout de ces modèles de sécateurs est qu’ils évitent à l’utilisateur de devoir utiliser une échelle pour venir à bout des plus hautes branches.

 

A partir de quels indicateurs reconnaît-on un bon sécateur à l’achat ?

En règle générale, il est tout simplement question d’opter pour les meilleures marques d’outils de jardin. Toutefois, il est recommandé de tenir compte de certains critères en choisissant un sécateur à l’achat.

  • La performance du modèle compte tenu de la taille du travail de coupe à effectuer ;
  • Le système de sécurité de l’outil car le sécateur est un objet tranchant et peut s’avérer être dangereux en cas de mauvaise manipulation ;
  • La qualité des lames en termes de durabilité ;
  • Choisir un modèle dont les pièces détachées sont facilement accessibles et disponibles serait un choix économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *