Les investisseurs du cannabis doivent se concentrer sur 5 indicateurs de performance pertinents

Compte tenu de l’ampleur et de la croissance du secteur du cannabis, les investisseurs comparent des entreprises dans des secteurs complètement différents et avec des modèles d’affaires indépendants. Bien que Kroger, General Mills et Cargill exercent leurs activités dans le secteur alimentaire, elles sont rarement comparées entre elles du point de vue de l’investissement en fonction de multiples évaluations, facteurs de croissance et profil de marge. Et maintenant ?

À l’heure actuelle, les investisseurs peuvent investir dans cinq principaux secteurs liés au cannabis : l’agriculture, les biens de consommation, les accessoires/logiciels, l’immobilier et la vente au détail.

Cela peut vous intéresser : Conseils utiles pour introduire le CBD dans la routine quotidienne de votre animal — CBD

Chaque entreprise de cannabis peut et doit être regroupée dans l’une de ces verticales afin de mieux la comparer et l’analyser en fonction de mesures pertinentes au modèle économique. Comprendre mieux :

Agriculture

A lire en complément : Des déchets traités efficacement grâce à la location de matériel

Il s’agit de l’industrie qui compte le plus grand nombre d’industries du cannabis et se compose principalement de producteurs canadiens autorisés. Compte tenu de la demande excessive et de l’offre limitée du produit, les entreprises agricoles profitent d’une amélioration des profils de marge. Ce qui reste à déterminer, c’est si ces marges sont viables, compte tenu de la forte hausse attendue de l’offre et s’il y a compression des prix.

Même si les fondamentaux du marché peuvent changer pour les producteurs purs, une fois que le marché se normalise, les grands producteurs canadiens ont un avantage à investir puisqu’ils ont pu accéder à d’énormes sommes de capitaux pour financer leurs plans d’expansion.

Biens de consommation emballés

Les entreprises de ce secteur proviennent en grande partie de Californie/États-Unis et tentent maintenant de s’étendre à d’autres régions. Bien que plusieurs entreprises déclarent des revenus élevés, les contrats de distribution et d’approvisionnement à long terme sont essentiels à ce stade, tout comme ils l’étaient pour les compagnies d’alcool qui sont finalement devenues des leaders nationaux.

Il n’est plus impressionnant pour une entreprise de produire des résultats substantiels en dehors des portes de détail limitées, sans contrats d’approvisionnement à long terme. Les gagnants de ce secteur conclaîtront des accords nationaux avec les détaillants, assurant ainsi un espace de stockage pendant un certain temps. La plupart des futurs gagnants dans ce secteur sont encore privés et peuvent contenir davantage de possibilités de retombées entrepreneuriales.

Auxiliaire/Logiciel

Les premières performances dans ce secteur, qui comprennent des entreprises qui ne sont pas pertinentes pour l’usine, axées sur la technologie, la distribution, les paiements et d’autres services, ont jeté les bases depuis un certain temps en raison du respect de la loi fédérale. En raison de la capacité à inscrire sur les bourses américaines, les entreprises qui ne « touchent pas l’usine » ont eu un avantage significatif pour lever des capitaux et capturer que les premières entreprises à développer des créneaux substantiels d’entreprises axées sur la marijuana et pourraient être des cibles de fusions et d’acquisitions pour les entreprises autres que la marijuana qui veulent leurs livres d’affaires.

Immobilier

Cannabis immobilier est l’une des verticales immobilières émergentes et les plus curieuses. Compte tenu de la nature capitalistique du secteur de la marijuana, et comme la légalisation continue de s’étendre d’un État à l’autre, la taille du marché ne fera qu’augmenter avec le temps. À l’heure actuelle, il n’y a qu’un seul REIT (fonds d’investissement immobilier) de marijuana qui est commercialisé publiquement, tandis qu’une poignée de capitaux récemment levés et devrait devenir public l’année prochaine.

Des rendements exorbitants sur l’immobilier deviennent de plus en plus difficiles à obtenir pour les FCI généralistes, mais ceux qui se concentrent sur le secteur continuent d’attirer les investisseurs. Les fonds d’investissement pour le cannabis non seulement se concentrent trop sur un secteur à forte croissance, mais offrent également des flux de trésorerie importants et des rendements plus élevés à court et moyen terme. La nuance clé pour les investisseurs à considérer est de savoir si le FET du cannabis est axé sur l’immobilier de détail ou le secteur du cannabis agricole. Le verdict est sur lequel des deux sera mieux performant au fil du temps, comme les deux ont leurs mérites. Le secteur de l’immobilier agricole offre des rendements légèrement plus élevés à court terme, mais se détériore la dynamique concurrentielle et la compression potentielle des marges à long terme.

Vente au détail

Cette industrie a plus de chances de défendre et de protéger son économie à long terme en raison des contraintes de zonage géographique imposées aux entreprises de vente au détail de cannabis, du nombre limité de licences autorisées par un site et de la capacité des détaillants novateurs d’établir la fidélité des consommateurs. Le commerce de détail de cannabis sera également nettement plus consolidé que les autres industries liées à la marijuana et sera le gagnant ultime. Le gagnant sera le détaillant capable d’établir la plus grande confiance auprès des consommateurs, a des emplacements sur les marchés américains les plus stratégiques et est considéré comme le conservateur des produits de cannabis de la plus haute qualité.

En séparant les cinq premières industries, il est possible d’effectuer des analyses compétentes avec des mesures plus pertinentes. Un investisseur n’apprendra rien d’utile en comparant les marges des quatre murs d’un détaillant aux marges d’une entreprise. En d’autres termes, les investisseurs seront servis lorsque d’autres entreprises de l’industrie du cannabis commenceront à partager leurs principaux indicateurs de rendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *