décembre 21, 2018

En cas de sinistre : à quoi me sert l’assurance habitation ?

N’attendez pas le dernier moment pour connaître la fiabilité de votre assurance habitation. C’est bien beau de payer des cotisations mensuelles, mais c’est mieux de pouvoir compter sur votre prestataire en cas de sinistre. En effet, comme n’importe quelle assurance, celle sur l’habitation couvre une partie de vos dommages, voire la fourniture d’un logement de fortune en attendant les travaux de répartition. D’où l’importance justement d’en souscrire et de respecter les conditions d’adhésions émises par les assureurs.

Une couverture qui varie au cas par cas

Vous ne pouvez uniquement vous fier aux avis-flandrin-assurances pour évaluer la qualité de votre couverture. Et pour cause, elle varie au cas par cas. Tout dépend notamment de votre participation mensuelle et de la liste des incidents qui sont notés dans votre proposition d’assurance. En moyenne, un contrat d’assurance habitation couvre les fuites et les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, les incendies accidentels dus à une fuite d’électricité ou à une fuite de gaz. Néanmoins, il y a une clause des plus importantes à connaître. L’assurance ne met en œuvre sa responsabilité civile que si vous pouvez apporter la preuve de votre innocence dans les accidents qui ont mis en péril votre habitation. Un enquêteur sera engagé par votre assureur pour vérifier la véracité des faits. S’il s’avère que vous avez provoqué les dégâts, vous pourriez être accusé de fraude à l’assurance. Un contrat assurance habitation peut se décliner en différentes sortes. Vous avez les couvertures complètes qui prennent en charge à la fois les accidents électriques, plomberies et bien d’autres. Mais vous pouvez aussi ne couvrir qu’une partie de vos équipements. Ce qui peut impacter sur vos cotisations mensuelles. En prenant une assurance électrique, vous ne couvrez que les dégâts dans le système électrique : fuite, coupure, bug, sur ou sous –tensions, etc. Tel est le cas aussi pour les assurances plomberie qui ne couvrent que la réparation des canalisations et des distributions d’eau. Dans leur offre d’assurance habitation, les prestataires doivent préciser la liste des incidents qui sont pris en charge par leur prestation. De quoi vous permettre de comparer en toute objectivité leur contrat.

Une couverture en partie des dépenses

En cas de sinistre, l’assurance habitation a pour rôle de prendre en charge une partie des dépenses pour la réparation des équipements assurés. L’assurance ne verse pas l’intégralité du budget nécessaire pour ce faire. En fonction de la qualité de votre contrat, les prises en charge peuvent aller de 25 à 75 % des dégâts. Le reste sera à payer de votre poche. Généralement, les prises en charge n’interviennent qu’en guise de remboursement. Mais ce n’est pas le cas chez tous les assureurs. Certains peuvent même vous accompagner dans la recherche du meilleur artisan en fonction des chantiers que vous avez à faire. Il faut en effet engager un professionnel certifié pour toucher l’argent de l’assurance. Avec la participation de l’assureur, les travaux de rénovation et de remise en état iront plus vite. En outre, vous n’aurez pas à vous endetter outre mesure pour ce faire. Un crédit renouvelable pour soutenir le financement venant de l’assureur fera amplement l’affaire. Ce qui est une bonne chose pour votre portefeuille. Enfin, si les dégâts sont très graves et que l’habitation présente un risque pour ceux qui y vivent, l’assureur pourra proposer un logement de fortune pour ces clients. Cette prestation n’est cependant disponible que pour les meilleurs clients de l’entreprise d’assurance. Elle ne s’applique que pour les contrats prémium où les cotisations sont exorbitantes. En outre, elle est assortie d’une clause qui en laisse quelques-uns pour le moins perplexes. L’assureur a le droit d’exiger qu’un artisan ou une entreprise en particulier se charge du chantier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *