Le Brésil est le 5ème pays le plus cher au monde pour conserver une nouvelle voiture

Un classement du site britannique ScrapcarComparison a classé le Brésil comme le cinquième pays le plus cher au monde pour acheter et entretenir une nouvelle voiture. La méthodologie a évalué le coût des véhicules d’occasion dans 40 pays avec des données relatives à la taxe publique, au coût de la vie et à la maintenance et a révélé que le pays se déroule mal par rapport à des pays comme la Russie, le Guatemala et le Costa Rica.

En parallèle : Comment créer un site web pour un plombier chauffagiste

Le classement a calculé le revenu moyen national et les coûts de voiture, d’assurance, de réparation et de carburant afin de déterminer le pourcentage du salaire annuel requis lors de l’achat d’un véhicule neuf. Le prix moyen a calculé les valeurs en fonction du prix national de deux véhicules : la Toyota Corolla et la Volkswagen Golf.

Selon le site Web, un Brésilien doit gagner une valeur supérieure à 441,89 % de la moyenne nationale, soit plus de quatre fois le salaire annuel moyen. Le sommet du classement est la Turquie, qui nécessite pas moins de six fois et demie le revenu moyen des Turcs pendant un an pour entretenir une voiture.

Cela peut vous intéresser : Laisser un avis sur Bluetooth Edifier W800BT Plus Fone : son live avec peu de mises à niveau [analyse/vidéo]

Découvrez les différences au Brésil dans le classement des dix pays les plus chers du monde pour entretenir une nouvelle voiture :

Turquie

Argentine

Colombie

Uruguay

Brésil

Ukraine

Guatemala

Russie

Mexique

1. 652,29 %
2. 515,77 %
3. 508,93 %
4. 443,68 %
5. 441,89 %
6. 413,78 %
7. 355,94 %
8. 290,04 %
9. 285,20 %
10. Costa Rica

L’Australie est le pays le moins cher pour l’entretien des véhicules

ScrapcarComparison a utilisé les mêmes critères pour un deuxième classement, indiquant quels pays ont les coûts les plus bas pour entretenir une nouvelle voiture. En premier lieu, l’Australie (49,48 %) est suivie des États-Unis (54,87 %) et du Danemark (60,34 %).

Le même site explique que les pays à bas salaires ont tendance à se classer plus bas dans le classement. Cependant, les taxes et les prix à l’importation de l’essence — deux facteurs qui varient considérablement selon le pays — influencent également à long terme.

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *