Que faut-il savoir avant de mettre en place une toiture verte ?

Avec le réchauffement planétaire, la pollution atmosphérique et l’essor de l’agriculture urbaine, les toits végétalisés sont de plus en plus prises actuellement.De plus, étant non seulement de très bonne esthétique, la toiture verte offre également de nombreux bénéfices aux propriétaires de la bâtisse.

Tapis de mousse, jardin potager ou un véritable parc, les alternatives sont nombreuses. Cependant, il faut prendre en compte certains points avant de vouloir songer à mettre en place ce type de revêtement.

Pourquoi opter pour une toiture verte ?

Il existe diverses raisons d’investir dans une toiture verte ou une toiture végétalisée.Lola raison la plus fréquente est l’esthétisme de celle-ci. Or, ce type de toiture n’est pas seulement agréable à regarder, mais sert également de filtre à air performant qui absorbe les particules fines polluant de l’atmosphère.

Ayant une bonne isolation thermique, la toiture végétalisée permet aussi une bonne économie d’argent à long terme au propriétaire sur la climatisation. En effet, en été, le toit végétal va absorber une grande partie des rayons du soleil afin de modérer la température au sein de la bâtisse tout le long de l’année. Aussi, en hiver, la maison sera bien tenue au chaud car les risques de fuites de chaleur seront éliminés.

Enfin, le propriétaire peut aussi opter pour la mise en place d’un petit jardin potager ou bien d’un jardin servant d’espace détente où l’on peut recevoir les invités.

Le site est-il approprié ?

Avant d’adopter une toiture végétalisée, il est important de vérifier certains points.

En premier lieu, il faut prendre en compte le climat de la région où va se situer la maison à toiture végétalisé.

De plus, la fréquence des précipitations et la quantité de lumière disponible pour les plantes changent en fonction de votre localisation. Pour un tapis de mousse par exemple, celui-ci nécessite au moins 6 heures de soleil par jour. Aussi, ce dernier est plus ou moins sensible aux intempéries, à la neige et à la grêle. Il n’est donc conseillé que dans des régions où les intempéries, les grêles et la neige sont moindres.

En second lieu, il faut considérer l’architecture du toit. Cela englobe la surface exploitable, la robustesse de la structure et l’allure du toit. Aussi, il faut faire attention à la hauteur des parapets. Et il est également recommandé d’emmenager un passage sur le toit afin de faciliter l’entretien de la toiture ainsi que son installation.

Et en dernier lieu, il faut bien choisir le type de végétation approprié. Le mieux est d’opter pour des plantes tenaces car celles-ci nécessitent le minimum d’entretien. Parmi ces plantes, on peut choisir des succulentes ou des sédums. Chacune d’elles offrent des résultats satisfaisants.

Ces types de végétation nécessite un support peu profond, moins riche et n’a besoin que d’une quantité réduite d’eau pour survivre.

Les autres informations nécessaires a connaitre

Un des facteurs essentiels à voir est l’imperméabilité de la toiture. En effet, celle-ci doit être rigide et de bonne qualité afin d’éviter qu’il n’y ait des risques de rétention ou d’infiltration d’eau. Pour ce faire, il est préférable d’installer une chape d’étanchéité servant de barrière racinaire. Il est important que le système de drainage soit capable de faire face aux pires des cas.

Il est également possible d’Incorporer une couche filtrante pour empêcher l’entrainement du sol.

Afin de s’assurer que tous les composants de la toiture verte suivent les dernières normes de sécurité et de construction, il est conseillé de faire appel à un professionnel comme ce couvreur dans l’Eure pour sa mise en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *