Les points à savoir pour devenir rentier

Métro, boulot, dodo… Voilà une routine que nombre d’entre nous souhaitent ne plus affronter au quotidien. Qui ne rêve pas de gagner de l’argent sans devoir travailler durement chaque jour ? Devenir rentier est la meilleure solution pour percevoir des revenus mensuels tout en restant chez soi. Mais comment y arriver ? À quel âge peut-on devenir rentier ? Éléments de réponse.

Devenir rentier, le rêve des futurs retraités

Il n’y a pas vraiment d’âge précis pour devenir rentier. Même à 40 ans, nous pouvons déjà disposer d’un capital suffisant pour investir dans différents types de placements afin de gagner des revenus mensuels raisonnables. Le besoin de devenir rentier se ressent beaucoup plus chez les personnes proches de la retraite, ce qui amène régulièrement ces personnes à se poser la question : quel capital pour devenir rentier à 50 ans ? Le fait est que ces cinquantenaires ont passé de nombreuses années de leur vie à travailler en tant que salariés, et cherchent désormais à devenir « indépendants » financièrement.

Avoir un capital suffisant

Avant de pouvoir investir dans quelque chose et devenir rentier, il est nécessaire d’épargner de l’argent des années à l’avance. En d’autres termes, un rentier digne de ce nom a dû mettre une partie de ses revenus de côté des années à l’avance afin de se constituer un capital.

Sachez que plus tôt vous épargnez, et plus gros sera votre capital pour devenir rentier. À titre d’exemple, une personne qui a commencé à mettre de l’argent de côté depuis ses 25 ans aura un plus gros capital qu’une personne qui n’a pensé à épargner qu’à 40 ans (si bien sûr le montant mensuel mis de côté par les deux est le même).

Une fois à la retraite, vous n’avez plus qu’à utiliser votre capital en vous lançant dans un ou plusieurs investissements. Ainsi, votre rêve de gagner de l’argent tous les mois sans travailler se réalisera.

Savoir investir et prendre le risque

Maintenant que vous avez une base (votre capital de départ), vous n’avez plus qu’à investir et faire fructifier votre argent pour devenir rentier. Vous avez le choix entre différents types d’investissements pour placer votre capital, dont les plus pertinents sont les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier), l’immobilier locatif, les investissements en EHPAD, les livrets bancaires, la bourse, sans oublier l’assurance vie.

La diversification est tout simplement la clé du succès pour faire fructifier au mieux son capital. Le principe est de faire des placements fiables généralement à faibles revenus, et en même temps se lancer dans des investissements plus risqués qui rapportent beaucoup plus. Les actions en bourse sont des investissements très risqués mais qui peuvent rapporter gros surtout à long terme, contrairement aux livrets bancaires qui sont sûrs, mais peu rémunérateurs.

Quelle que soit la stratégie que vous avez choisie, il est important de souligner qu’on ne devient pas rentier du jour au lendemain, c’est une étape progressive. De ce fait, il faut être patient avant de pouvoir bien profiter de ses placements, c’est-à-dire arrêter de travailler et vivre intégralement de ses rentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *